Est-il préférable d'opter pour des huiles essentielles bio pour une utilisation médicale ?


Alors que nous entrons doucement (mais sûrement) dans l'ère du naturel revisité, débarassant nos placards des médicaments conventionnels, nombreux sont ce qui vantent les mérites de l'huile essentielle bio (cliquez-ici). Cependant, leur utilisation ne doit pas être prise à la légère : ce sont des produits très purs, et par conséquent extrêmement puissants pour notre organisme.

Les huiles essentielles bio : une médecine plus douce

Bien qu'elles n'atteignent pas le rang de médicaments à proprement parler, les huiles essentielles bio sont dotées de propriétés thérapeutiques indéniables. L'utilisation des huiles essentielles à des fins médicales (l'aromathérapie) suscite de plus en plus d'intérêts (y compris dans les milieux hospitaliers, qui s'arrachent les vertus miraculeuses des huiles essentielles 100% naturelles - pensez d'ailleurs à vérifier qu'une huile est bien composée uniquement d'huile essentielle avant tout achat -). L'utilisation la plus commune d'une huile essentielle bio passe par son parfum : dès la vaporisatin, on se sent apaisé, détendu, bien dans sa peau; et en fonction des vertus de chaque huile, on peut soulager une dépression, une fatigue handicapante et bien d'autres encore.

Huile essentielle

Les huiles essentielles ne peuvent cependant pas prétendre à une substitution des médicaments traditionnels : elles n'ont pas forcément la même capacité d'effets sur tout le monde, n'agissent pas aussi profondément que des médicaments, et ne conviennent pas aux femmes enceintes ou allaitantes, ni aux enfants et aux individus déjà sous traitement. Elles peuvent aussi engendrer des allergies, notamment cutanées, chez certaines personnes.

Les huiles essentielles bio, sujettes aux contre-indications

Si vous prenez déjà des médicaments, il convient de consulter un professionnel de santé qui saura vous dire s'ils sont combinables avec une huile essentielle bio. De plus, gare à l'exposition au soleil après avoir appliqué une huile essentielle sur votre peau, ne serait-ce qu'une goutte ! Pas non plus d'injection (intraveineuse ou intramusculaire) et pensez à protéger les muqueuses ainsi que les zones sensibles de votre corps et de votre visage : bouche, nez, yeux...

ch be lu ca